Comment améliorer votre score au test de QI

Comment améliorer votre score au test de QI

Comment augmenter votre QI simplement - Les résultats des tests de QI peuvent être améliorés par des exercices de mémoire de travail, y compris le jeu Dual N-Back, dans lequel un participant entend simultanément des lettres et voit les positions spatiales les unes après les autres. Pour en savoir plus, lisez cet article.

READ THE
FULL ARTICLE →

Comment améliorer votre score au test de QI

Les résultats au test de QI sont fixes - une approche démodée

Il existe de nombreuses applications d'entraînement cérébral et de nombreux sites Web, dont Lumosity, qui prétendent pouvoir entraîner votre cerveau et potentiellement améliorer votre QI. Si vous voulez savoir comment augmenter votre QI, vous avez peut-être lu un autre article sur ce site - Le QI est-il important ? Des programmes comme Lumosity fonctionnent-ils ?

Un QI élevé est une propriété de valeur avec de nombreux avantages, y compris le bonheur général, la santé et les avantages économiques. Il n'est pas surprenant que la question de savoir si le QI est important ait été une question fondamentale d'intérêt à la fois théorique et pratique. La capacité cognitive humaine qui permet l'apprentissage, la mémoire, la pensée et la performance peut-elle être améliorée chez les adultes ?

Auparavant, on pensait que la combinaison de facteurs génétiques et de facteurs liés à l'environnement de la petite enfance déterminait la capacité cognitive et le niveau d'intelligence d'un individu tout au long de sa vie. Tel qu'indiqué dans les sections Définition de l’intelligence et le QI a-t-il de l'importance ? de notre site, les scores du quotient intellectuel (QI) normalisé permettent de prévoir le rendement pour une vaste gamme de tâches cognitives ainsi que les réalisations dans la vie professionnelle. De sorte que les scores de QI sont souvent utilisés comme mesure des capacités cognitives de la personne.

Des études antérieures ont montré que les scores de QI mesurés pendant l'enfance sont en corrélation étroite avec les scores de QI testés à l'âge adulte avancé. Une étude basée sur les Scottish Mental Surveys a montré une corrélation de 0,77 pour le QI de 11 à 77 ans dans une étude longitudinale. [1]

Ces résultats suggèrent que la principale variation des capacités cognitives générales entre les individus est déterminée par la fin de l'enfance ou le début de l'adolescence. La corrélation s'est révélée particulièrement forte pour l'intelligence fluide par rapport à l'intelligence cristallisée. Cela s'explique par le fait que les résultats des tests d'intelligence cristallisée peuvent être améliorés, par exemple, par l'apprentissage du vocabulaire. Les résultats ont également mis l'accent sur la nature fixe de l'intelligence fluide. [2][3]

Les résultats des tests de QI peuvent être améliorés par des exercices de mémoire de travail

Les résultats préliminaires indiquent que l'entraînement de la mémoire de travail chez les adultes peut augmenter le Q.I

Ces derniers temps, des preuves ont émergé démontrant une certaine plasticité du QI et de ses bases neurales. Les scores de QI verbaux et les performances ont surtout montré des fluctuations au cours de l'adolescence plutôt que de rester statiques. [5]

C'est en 2008 que Jaeggi et ses collègues ont publié leurs résultats révolutionnaires qui indiquent que l'intelligence fluide et le QI des adultes peuvent être améliorés par un programme d'entraînement cognitif spécifique. [6] Dans l'étude, les jeunes adultes ont fait des exercices de mémoire de travail pendant environ 25 minutes par jour pendant une période pouvant aller jusqu'à 19 jours. La méthode d'entraînement utilisée était le jeu « Dual-N-Back ».

Dans le jeu Dual N-Back, un participant entend simultanément des lettres et voit les positions spatiales les unes après les autres. Le défi consiste à réagir chaque fois qu'un stimulus présenté était identique à celui d'il y a quelques essais. Par exemple, dans un jeu double 2-back, les sujets réagissent lorsque l'emplacement spatial actuel ou le stimulus auditif correspond à ceux des deux essais précédents. Un exemple de jeux similaires peut être trouvé sur Lumosity et autres.

L'entraînement a rapidement amélioré les performances sur la tâche de mémoire de travail entraînée, mais il a également augmenté l'intelligence fluide après l'entraînement (l'étude s'est concentrée sur l'intelligence fluide - ils n'ont pas testé le score de QI). Cependant, cela semble indiquer qu'il s'agit là d'une façon d'augmenter le QI.

C'était la première fois qu'une compétence apprise participait à la croissance de l'intelligence fluide (prédiction de l'augmentation du QI), car le QI et l'intelligence fluide étaient auparavant considérés statiques. L'amélioration de l'intelligence fluide s'est révélée proportionnelle au temps d'entraînement. Parce qu'une intelligence fluide supérieure signifie un QI supérieur avec une performance supérieure sur de nombreuses tâches cognitives, ces résultats offrent des possibilités étonnantes.

La figure ci-dessous montre l'amélioration des performances de WME au cours des séances d'entraînement d'une étude dans laquelle les résultats de Jaeggi et al n'ont pas pu être reproduits. [7]

Les résultats des tests de QI peuvent être améliorés par l'entraînement de la mémoire de travail

Les résultats des tests de QI peuvent être améliorés par l'entraînement de la mémoire de travail

Une méta-analyse en 2014 confirme les résultats

Depuis 2008, de nombreuses études ont été réalisées pour déterminer l'efficacité de l'entraînement de la mémoire de travail et du contrôle de l'attention sur l'intelligence fluide et le QI. Certaines des études n'ont pas pu confirmer les effets positifs de Jaeggi et al, et le concept d'entraînement de la mémoire de travail a suscité un certain scepticisme.

Les méta-analyses offrent les données les plus fiables et des preuves scientifiques de grande qualité puisqu'elles combinent les résultats de multiples études antérieures. Une méta-analyse effectuée en 2014 et portant sur l’entrainement avec n-back et l'intelligence fluide comme mesure des résultats a révélé un effet positif important de l’entrainement de la mémoire de travail sur l'intelligence fluide. [8]

La méta-analyse comprenait des études auprès d'un groupe témoin et de participants en bonne santé âgés de 18 à 50 ans. Au total, 20 études répondaient aux critères d'inclusion. On a découvert que l'entraînement n-back a un effet net statistiquement significatif sur l'intelligence fluide qui équivaut à 3-4 points sur un test de QI standardisé. Il est intéressant de noter que l'effet positif net peut être encore plus important lorsque les chercheurs concluent :

« Pris ensemble, nous nous attendons à ce que les résultats rapportés dans cette méta-analyse représentent une estimation basse de l'étendue réelle de l'amélioration que la formation n-back peut avoir sur les mesures du Gf. »

L'entraînement de la mémoire de travail pendant l'enfance améliore le QI

Comme l'entraînement de la mémoire de travail a démontré son efficacité pour augmenter le QI chez les adultes, on s'est intéressé à l'utilisation de la même méthode dans l'enfance, qui est une phase de développement rapide sur bien des aspects.

Une étude sur l’entrainement n-back avec des participants d'âge préscolaire dont le groupe actif a suivi un programme n-back de 14 jours a montré que le groupe actif a obtenu de meilleurs résultats que le groupe témoin dans les tests d'intelligence fluide au cours d'une période de suivi de 12 mois. Les résultats indiquent que de brèves interventions auprès de la petite enfance peuvent améliorer de façon permanente l'intelligence fluide ainsi que le rendement lors de tests de QI normalisés. [9]

Instructions simples pour augmenter le score au test de QI

  1. Avant de commencer à vous entrainer pour améliorer votre QI, assurez-vous d'avoir une estimation fiable de votre QI de départ. Si nécessaire, obtenez un score de QI avec un test en ligne fiable ou en participant au test Mensa.
  2. Adoptez un mode de vie sain en mangeant sainement, en dormant bien, en faisant de l'exercice régulièrement, en ne buvant pas trop d'alcool et en ne fumant pas. Pour de plus amples informations, consultez notre page Comment améliorer naturellement la mémoire.
  3. Commencez une période de formation n-back de 1 à 3 mois ou même plus. Rappelez-vous que l'augmentation de l'intelligence fluide et du QI est proportionnelle à la quantité d'entraînement. Explorez divers sites Web pour trouver un programme n-back que vous aimez et commencez à vous entraîner régulièrement pendant au moins 15 à 25 minutes par jour. Outre les sites Web, de nombreuses applications mobiles gratuites sont également disponibles. Nous vous recommandons de commencer l'entraînement avec le mode dual-1-back et de passer rapidement au mode dual-2-back à mesure que vous vous améliorez.
  4. Une fois la période d’entrainement terminée, mesurez votre gain de QI en effectuant un autre test de QI fiable en ligne ou en participant au test de Mensa (une personne peut participer au test de Mensa deux fois).

Quel est mon QI ?

Voulez-vous connaître votre QI actuel ? Vous pouvez essayer nos tests en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous !

Comment augmenter le QI,
PASSEZ NOTRE
TEST DE QI EN LIGNE MAINTENANT →


Références :

[1] Deary IJ, Whalley LJ, Lemmon H, Crawford J, Starr JM (2000) The Stability of Individual Differences in Mental Ability from Childhood to Old Age: Follow-up of the 1932 Scottish Mental Survey. Intelligence 28: 49–55. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0160289699000318

[2] Neisser U, Boodoo G, Bouchard TJ Jr, Boykin AW, Brody N, et al. (1996) Intelligence: Knowns and unknowns. Am Psychol 51: 77–101

[3] Nisbett RE, Aronson J, Blair C, Dickens W, Flynn J, et al. (2012) Intelligence: new findings and theoretical developments. Am Psychol 67: 130–159.

[4] Ramsden S, Richardson FM, Josse G, Thomas MSC, Ellis C, et al. (2011) Verbal and non-verbal intelligence changes in the teenage brain. Nature 479: 113–116.

[6] Jaeggi SM, Buschkuehl M, Jonides J, Perrig WJ (2008) Improving fluid intelligence with training on working memory. Proc Natl Acad Sci U S A 105: 6829–6833.

[7] Thompson, Todd W., et al. “Failure of Working Memory Training to Enhance Cognition or Intelligence.” PLoS ONE, vol. 8, no. 5, 2013, doi:10.1371/journal.pone.0063614. https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0063614#pone.0063614-Jaeggi1

[8] Au, Jacky, et al. “Improving Fluid Intelligence with Training on Working Memory: a Meta-Analysis.” Psychonomic Bulletin & Review, vol. 22, no. 2, 2014, pp. 366–377., doi:10.3758/s13423-014-0699-x. https://scottbarrykaufman.com/wp-content/uploads/2014/08/au-et-al2014_nback-training-gf-meta-analysis.pdf

[9] Peng, Jun, et al. “The Effects of Working Memory Training on Improving Fluid Intelligence of Children during Early Childhood.” Cognitive Development, vol. 43, 2017, pp. 224–234., doi:10.1016/j.cogdev.2017.05.006. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0885201417301272

En savoir plus sur Test de QI et Intelligence: